Discours de Evo Morales à la COP 21

« Le capitalisme a fomenté, a introduit, et a impulsé lors de ces deux derniers siècles, la formule la plus sauvage et destructrice de notre espèce, transformant tout en marchandise, pour le bénéfice de quelques-uns.[…] Les richesses et le patrimoine de beaucoup de peuples ont été volés enrichissant des élites et des oligarchies. »

Evo Morales, président de la Bolivie, COP21 Paris 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s